Mariage the big project: la robe

03:14 Audrey 2 Comments



Je ne crois pas en avoir encore parlé ici, mais cette année je vais me marier! Au delà de la charge symbolique de ce jour si spécial, c'est aussi l'occasion pour moi de m'occuper les mains! Car j'ai décidé de faire moi-même une grande partie de la déco, de la papeterie, et surtout... coudre ma robe.
C'est un immense défi car c'est quand-même ce qui va être le plus regardé, analysé, commenté ce jour-là, mais pour moi, faire ma robe était comme une évidence. Un challenge. et une fierté aussi.


Bien que je me couse des vêtements depuis quelques années, je ne suis pas une experte et surtout je n'avais jamais cousu de tissus aussi précieux. Cette robe a donc été une grande source d'apprentissage pour la couturière que je suis. Je ne l'ai pas encore tout à fait terminée  mais je suis en bonne voie (heureusement, le mariage est dans deux mois!). J'ai tout fait moi-même, sans aucune aide, même pour les essayages, j'ai donc beaucoup tâtonné, et fait parfois quelques erreurs. Mais je peux déjà vous livrer mon expérience, et pourquoi pas vous encourager à faire de même!

1/ le choix du patron: 

Evidemment, avant de coudre sa robe, il faut avoir une idée précise de ce qu'on aime, de ce qu'on veut et de ce qui nous va. L'étape essayage en magasin a donc été nécessaire pour moi, et je me suis fait plaisir car comme je savais que je n'achèterais pas, j'en ai profité pour essayer des robes totalement hors budget! Je suis allée chez Delphine Manivet car j'aimais son côté bohème et son travail de la dentelle.
Cela m'a conforté dans l'idée que j'avais de ma robe: je voulais absolument qu'elle soit toute en dentelle; je voulais aussi des volants, pas trop meringue. et côté morphologie, je voulais qu'elle mette mon buste en valeur.

J'ai passé beaucoup de temps à chercher le patron idéal et finalement j'ai craqué pour un Burda. Tous les ans au mois de mars ils sortent un spécial mariage très bien fait. les patrons sont modernes, dans l'air du temps, il y a du court, du long, du bohème, c'est très différent des patrons pochettes très très classiques qu'on peut trouver dans le commerce. Le problème c'est que j'ai craqué pour un modèle de 2013 et impossible de mettre la main sur le magazine...
Finalement j'ai trouvé sur le site américain BurdaStyle le patron PDF de ma robe avec les explications (en anglais) pour 5$ et même une vidéo pas à pas de 4h qui explique comment coudre cette robe! (30$ mais je n'ai pas hésité!). cette vidéo tombait du ciel car les explications Burda sont, comment dire, très lègères...

2/ la toile: 

Evidemment, pas question de se lancer avec le patron directement dans le beau tissu. J'ai donc acheté plusieurs tissus pas chers pour faire une toile. sur les conseils de la vendeuse, j'en ai même fait 2. La première dans une grosse toile blanche (mais seulement le fond de robe), et la deuxième dans du tissu qui s'apparente au vrai (un satin de polyester et de la dentelle pour rideaux).
Je n'ai jamais fait de toile pour mes vêtements mais là, franchement, elle m'a sauvée! Le fond de robe contient un bustier à baleines, une grande première pour moi. j'ai acheté des baleines à coudre directement, je les trouvais moins rigides et plus simples.
En suivant le patron, le bustier était vraiment trop grand (pas assez de poitrine...), j'ai donc dû tout reprendre à mes mesures, j'ai reproduit les nouvelles mesures sur le patrons et j'ai recoupé un bustier...
Je pense qu'avant d'obtenir un bustier convenable, j'en ai cousu 4! l'un des soucis était aussi la tenue du tissu. Il plissait, ne tenait pas. les baleines étaient trop visibles... j'ai donc décidé, en plus de la doublure thermocollante, de doubler le tissu avec un tissu un peu plus épais pour donner de la tenue (astuce trouvée en fouinant sur des blogs de passionnés de bustiers).
Pour la dentelle, pas de gros problème sur la toile.

3/Les modifications: 

L'avantage avec une robe faite maison, c'est qu'on peut la personnaliser. En plus des modifications bustier pour l'ajuster à mes mesures, je l'ai allongé jusqu'au nombril pour que la taille ne soit pas trop haute. j'ai aussi rallongé les manches en dentelles pour apporter un coté un peu plus romantique, J'ai élargi les bretelles et j'ai allongé la ceinture pour qu'elle descende jusqu'en bas de la robe. J'ai aussi envie de rajouter des petits galons de dentelle pour de jolies finitions sur les côtés du bustier, mais je le ferai en dernier.

4/ le passage au vrai tissu:



Quand je vous dis que j'avais envie de dentelle, je ne vous ai pas menti car il m'a fallu pas moins de 8m de dentelle fine! autant vous dire que ça m'a coûté très cher et que pour ce prix-là j'aurais pu m'acheter une robe toute faite. (mais pas en dentelle). pour le fond de robe, j'ai acheté un crêpe de soie très fine, et de la doublure antistatique pour ne pas m'emmêler les jambes dans ma robe le jour J.

Le tout couleur ivoire, et dans 3 dentelles différentes. J'ai tout acheté au rayon mariage chez Reine, et je suis restée avec la vendeuse plus d'une demie-heure pour ne pas me tromper.
J'ai commencé avec le fond de robe surtout le bustier. j'ai cousu le crêpe en double: j'ai thermocollé l'un des morceaux et j'ai ajouté le même morceau par-dessus (comme si c'était un seul et même tissu) pour qu'on ne voie pas la colle et la toile thermocollée. L'intérieur est en doublure antistatique, plus lisse et plus agréable contre la peau.
Je suis plutôt fière du résultat, parfait selon moi! A mes mesures, bonne tenue, sans défaut. Ouf!


En revanche grosse bêtise sur la jupe. je trouvais qu'elle était trop large dans la toile, je l'ai donc coupé une taille en dessous dans le vrai tissu. Grosses sueurs quand je n'ai pas réussi à rentrer dedans... j'ai tout décousu et recousu au plus près du bord, presque sans marge de couture... ( et je me suis lancée dans un régime...). Rassurez-vous, je rentre dedans maintenant! (mais j'ai pas intérêt à grossir). Les coutures ne sont pas très belles parce que le tissu a gardé les trous de la précédente couture, dommage. Mais je me console car on ne le verra pas, la jupe ayant 3 épaisseurs de dentelle par dessus.

Pour continuer dans les erreurs, j'ai cousu l'un des volants de dentelle sur l'envers du tissu... impossible à découdre donc tant pis. Mais bon je chipote car il faut vraiment regarder de très près pour voir la différence.

Aujourd'hui il me reste quelques finitions dont je ne suis pas tout à fait satisfaite mais qui ne sont pas encore terminées. Pour tout vous dire, je pense que je vais faire appel à un professionnel pour m'aider dans cette dernière ligne droite, car il s'agit de petits détails du bustier qui peuvent vraiment tout gâcher si c'est mal fait.
Il me reste aussi la fermeture invisible à poser, la dernière grosse étape...

En tout, ce projet m'a pris du temps: un mois pour la toile, un mois et demie pour la robe (en ne s'y mettant pas tous les jours). Ma robe sera unique et vraiment à mon goût, bien que comportant quelques petits défauts que je n'aurais pas eu avec une robe du commerce (quoique).

Bien sûr, je vous tiendrai au courant de la suite de ce projet titanesque, mais vous ne verrez des photos entières qu'après le mariage! (surprise, surprise!) j'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi.


Vous aimerez peut-être:

2 commentaires:

  1. C'est un beau challenge que de faire sa robe de mariée! Bravo! =)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces encouragements!

    RépondreSupprimer